Roses anciennes orléanaises : Eugène Turbat

Eugène TURBAT (1865-1944), à l’opposé de ses confrères Barbier & Cie connus pour leurs immenses grimpants wichuraiana de 7 m, se spécialisa dans les petits polyantha de 0,70 m, tels les célèbres médaillés de Londres de 1913, ‘Yvonne Rabier’ 1910 et ‘Maman Turbat’ 1911. Entre 1910 et 1933, il commercialisa plus d’une soixantaine d’obtentions dont 32 polyantha et 17 wichuraiana. Outre son métier de pépiniériste, il fut aussi un homme politique très actif, Maire d’Orléans en 1929 et Sénateur du Loiret de 1932 à 1940. A Orléans, une rue Eugène Turbat, menant à la Roseraie Conservatoire des Roses orléanaises où sont conservées une quarantaine de ses obtentions, rappelle cet illustre rosiériste orléanais.

Roses anciennes orléanaises : Eugène Turbat Roses anciennes orléanaises : Eugène Turbat Ghislaine de Féligonde TURBAT 1916 Roses anciennes orléanaises : 'Yvonne rabier' Roses anciennes orléanaises : 'Maman Turbat' Roses anciennes orléanaises : 'Ghislaine de Féligonde' Rose ancienne orléanaise : 'Marie-Jeanne' Rose ancienne orléanaise : 'Distinction' Les roses d'Eugène Turbat : 'Bonfire' - 1928 Les roses d'Eugène Turbat : 'Enfant d'Orléans' 'Beauté Orléanaise' Eugène Turbat - 1919 Ardon TURBAT 1925 Georges Elger TURBAT 1912